Le Slow Living

            On a tous une définition en tête lorsqu’on parle du slow living. Mais comment peut-il être intégrer à nos vies ?

J’ai décidé de faire des recherches sur le slow living afin d’étayer mes réflexions. Je pense qu’il est important de se renseigner, de maîtriser le dossier, de faire preuve de curiosité. Il faut croire que mes études universitaires commencent à m’influencer.

             J’ai donc découvert ou redécouvert les mouvements suivants : Le slow living, Le Hygge, Le Lagom et le Wabi Sabi. Je ne prétends pas ici être une experte. Mais j’ose espérer que les pistes que je vous donne vous inciteront à aller vous renseigner par vous-même.

Slow Living

            D’abord apparu avec le mouvement slow food, il tend à nous porter à cuisiner plutôt que de consommer du fast food. Mais bien vite ce mouvement a pris de l’ampleur. Il s’est même installé dans toutes les sphères de nos vies. En effet la société tend à nous faire aller de plus en plus vite, au travail, dans nos vies et même dans nos temps libres. Il est normal que nous cherchions à trouver des façons de ralentir.

            Si on ralentissait juste un petit peu chaque jour, prendre son café chez soi au lieu de le prendre dans l’auto, déconnecter nos appareils une heure par jour, colorier au lieu s’égarer sur les réseaux sociaux, jouer à des jeux de société avec nos enfants et nos amis. 

Source :

Le slow living ou comment vivre le moment présent et profiter de l’existence par Blond Story

            De mon côté, j’essaie de créer des liens solides avec mes clients parce que c’est un privilège d’être embauché afin de les aider à améliorer leurs intérieurs. Ma méthode de travail s’inspire du slow living puisque je tente d’incorporer des éléments déjà existants chez mes clients.Il est important pour moi de le faire. Afin de leur donner une deuxième vie pour la continuité, l’écologie et l’économie.

Hygge

            Mode de vie ou art de vivre Danois, qui tend à la poursuite du bonheur au quotidien dans les petites choses. Créer une atmosphère ou s’approprier une façon de vivre qui nous donne du bonheur. Vivre le moment présent, ou encore ressentir la satisfaction dans nos vies. Faire avec ce que nous possédons maintenant et cesser de toujours vouloir plus.

            Il est possible de se faire un petit coin dans notre espace de vie où l’on pourra trouver des chandelles, une couverture, des coussins, des bouquins. Cet espace vous permettra de relaxer loin des réseaux sociaux et de leurs faux bonheurs. Nous pouvons également prendre l’habitude de noter nos gratitudes de la journée afin de voir le positif qui nous entoure. Jouer à des jeux de société et partager un repas fait maison c’est aussi très hygge.

Source :

L’ABC du Hygge par Sylvia Galipeau pour La Presse

6 principes du hygge à adopter pour être plus heureuse

            Ma façon d’intégrer l’hygge à mes mandats est de trouver une façon de faire un intérieur qui ressemble aux clients. Dire non à ce qui est trop trendy afin de faire des choix plus conforme avec ma philosophie. Ainsi ils sont assurés que leur décor passera à travers les années.

Lagom

            Un autre mouvement venu du Danemark, qui cette fois prône la simplicité et l’équilibre au quotidien. Ce mouvement favorise également l’achat de produit de qualité afin de limiter nos achats ainsi que l’achat local, il rejette l’anti-luxe. Le mouvement favorise également les liens avec la nature afin de se ressourcer ou de méditer. Selon les préceptes du lagom l’équilibre travail-famille favoriserait la productivité, d’ailleurs la pause fika est essentielle lors des journées de boulot, elles favorisent les relations de travail tout en permettant de s’aérer la tête.

Source :

Le « lagom », simplicité à la suédoise par Olivia Levy pour La Presse

8 façons d’adopter le lagom, le bonheur à la suédoise par Glamour Paris

Je crois que je respectai déjà certains principes du lagom avant de le connaître. En effet l’achat local est une priorité pour moi, autant pour ma vie personnelle que pour ma vie professionnelle.

Wabi SAbi

            Inspiré cette fois du Japon cet art de vivre représente la simplicité, l’harmonie dans l’imperfection. Donc encore une fois trouver de la beauté dans toute chose et voir l’imperfection d’un autre œil. Voir l’imperfection comme un ajout aux objets plutôt qu’une tare. Accepter la beauté des choses tout simplement, un paysage, un bel objet, une table de bois usés par les nombreux repas.

            Un art de vivre intéressant dans cette période de surconsommation, apprécier un objet malgré un coin brisé, une photo vintage au coin plié, bref faire place au vrai dans nos vies.

Source :

Wabi Sabi : l’insaisissable beauté de l’imperfection par le Journal du Japon

Adopter le Wabi Sabi en 5 exercices simples par Les Défis des Filles Zen

            De mon côté après cette découverte j’ai apprivoisé le coin de mon îlot brisé, en effet lors d’une réunion de famille, nous manquions de place assise et fiston a malencontreusement heurté l’îlot avec une chaise et cela a brisé mon comptoir. Aujourd’hui je vois cela comme une richesse d’avoir manqué de place cela veut dire que cette journée-là, nous étions bien entourés de gens qu’on aime.

De Façon Souris

La photo de livres a été prise par Marcelo Moya de MSphotografik

2 réflexions sur “Le Slow Living

  1. Joany B dit :

    Super article Marie-Claude.
    Ici aussi on essaie d’incorporer les modes de vie danois et scandinaves et de ralentir. Je ne connaissais pas le wabi sabi, mais grâce à toi, je vais en profiter pour aggrandir ma connaissance.

    Un livre très intéressant sur le Hygge:
    The little book of Hygge. The Danish Way to Live Well de Meik Wiking

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *