Articles récents

Noël chez soi

On l’a ressenti plus que jamais cette année, nous avons besoin de contact humain pour nous épanouir. Nous avons tous la peur de vivre un Noël chez soi et seul.

Malheureusement cette année, nous n’avons pas eu la chance d’avoir nos rassemblements habituels donc nous avons du trouver en nous la façon d’incorporer de petits bonheurs à notre Temps des fêtes. Dans cet esprit, j’ai créé un petit coin pour déposer des jetés et des coussins afin de profiter de ma terrasse même cet hiver. Une belle façon de profiter de cette espace supplémentaire.

J’adore le lait de poule, mais je ne m’étais jamais donné la chance d’en concocter un fait maison. En effet, étant la seule chez moi à aimer cela, je me contentais de celui du commerce. Cette année, pour contrer la mélancolie du Noël chez soi et pour gâter ma mère, je me suis gâté. J’ai trouvé la recette sur Pinterest, je vous laisse le lien de mon tableau d’inspiration de boustifaille ici

Je me suis également fait une liste de films à réécouter :

  • Boréal Express
  • Harry Potter, un beau marathon…
  • La mélodie du bonheur
  • Noël sur la 34e avenue

J’ai également décidé de relire les Harry Potter, les films sont fantastiques mais il y a tellement plus détails dans les livres.

J’ai installé un petit coin cocktail sur mon comptoir afin d’en préparer lorsque ma progéniture passera me voir lorsque nous aurons le droit. J’y ai incorporé des alcools québécois, dont le Whisky de la distillerie Rosemont

Je vous laisse le lien du cocktail que j’ai essayé cette année: M. Noël

J’espère que votre Noël a été rempli de douceur comme le mien.

Vous avez aimez cet article ? Vous aimerez sûrement celui-ci: Le slow living

Le grenier populaire

Je suis cliente du Grenier Populaire de Saint-Eustache depuis mon arrivée dans la région. J’y dépose également les objets dont je n’ai plus besoin. Dans le cadre de mes cours en innovation sociale de l’Université de Montréal, je devais faire une entrevue. J’ai choisi de rencontrer la directrice générale, madame Christine Richard. J’ai également eu l’opportunité de visiter le grenier au sens propre et de saisir l’importance de la réinsertion sociale.
J’avais parfois la sensation de nuire à une certaine population en y faisant des achats. Mme Richard m’a donné des arguments prouvant le contraire. En effet, contrairement à ce que je pensais, chaque achat fait, prolonge la vie de cet organisme. 
Le Grenier Populaire est un organisme qui collabore avec Services Québec pour de la réinsertion sociale. Par contre, nos achats leur permettent de payer leurs frais fixes. L’organisme reçoit des ententes de service payant les salaires des employés en formation et une certaine partie du salaire des employés permanents. En achetant au Grenier populaire, nous contribuons donc à financer leur mission.
Le processus de formation des employés est de 6 mois pendant lesquels ils sont payés à salaire réel. À la fin du terme, ils obtiennent un diplôme qui permet de bien se positionner sur le marché du travail ou d’avoir accès à certains DEP pour ceux qui le souhaitent. 
Continuer la lecture de Le grenier populaire

Delika tout-petit

Depuis le début de cette pandémie, j’ai un peu perdu mes repères, probablement comme beaucoup d’entre nous. J’hésitais à faire des démarches afin de promouvoir mes services, à réinventer mon offre. Mon syndrome de l’imposteur ne me laissant pas beaucoup de latitude. Mais après quelques semaines, voire quelques mois il faut bien trouver une façon d’avancer malgré tout.
            La raison pour laquelle j’ai voulu créer mon entreprise est encore plus présente : améliorer la vie des gens et la mienne. En effet, faire partie de vos projets, placoter avec vous et bâtir quelque chose avec vous me permet tellement de m’épanouir.
            Une idée tournait dans mes pensées depuis quelque temps, présenter des artisans d’ici, par un article de type entrevue. Une belle façon selon moi d’encourager mes entreprises locales favorites et les partager avec vous.
Continuer la lecture de Delika tout-petit